La « grotte » et le Mois de Marie

Monument à la Vierge érigé en 1954 (photo datant de 1955).  © Coll. Madeleine Genest Bouillé.

Monument à la Vierge, appelé communément la « grotte » (photo datant de 1955). © Coll. Madeleine Genest Bouillé.

La « grotte » sur le cap Lauzon a été érigée en 1954, à l’occasion de l’Année Mariale. Le curé de l’époque, l’abbé Paul-Émile Laliberté, avait une grande dévotion à Marie et il tenait à l’édification de ce monument dédié à la Vierge Marie. Quand la température le permettait, certaines célébrations, comme la fête de l’Assomption, le 15 août, et parfois le Mois de Marie, se tenaient en ce lieu magnifique, face au fleuve.

Parlant du Mois de Marie… je me rappelle ces moments de prières à l’église quand nous étions jeunes. Chaque soir du mois de mai, la célébration commençait par ce cantique : « C’est le Mois de Marie, c’est le mois le plus beau. À la Vierge chérie, offrons un chant nouveau. » Quand il fait beau au mois de mai, c’est vraiment le mois le plus beau! Je ne sais pas pourquoi, mais ce mois est associé dans mon esprit à mes dernières années d’étudiante. Sans doute parce qu’avec le printemps, venait une certaine liberté. À l’époque, durant l’année scolaire, pour la plupart, nous n’avions pas la permission de flâner dehors le soir. Les devoirs et les leçons prenaient beaucoup de place. En mai, les journées plus longues nous incitaient à passer plus de temps à l’extérieur. Je pouvais donc étudier sur la galerie, en regardant passer les autos, ce qui devait être très efficace, surtout si quelques amies se joignaient à moi. Souvent, nous assistions au Mois de Marie, encouragées en cela par nos parents et par les religieuses du couvent. Sur le chemin du retour, nous prenions plus de temps qu’il n’en fallait, en faisant des détours; nous n’avions évidemment pas hâte de rentrer. Je me souviens qu’on s‘arrêtait parfois pour cueillir des lilas près du vieux presbytère; il y avait pourtant une clôture passablement haute. Je suppose que certains arbustes étaient accessibles. Voilà que mes souvenirs se précisent… nous sortons de l’église, en riant et en chantant; quelques bonnes dames pieuses nous regardent en fronçant les sourcils sous leur chapeau noir. Nous rions plus fort! Il fait merveilleusement beau, le soleil est encore haut et je tiens un bouquet de lilas… Malgré les années, son parfum embaume encore ma mémoire! Que serait la vie sans souvenirs heureux!

La

La « grotte », de nos jours… la structure de pierres tout autour a été ajoutée lors du 250e anniversaire de la paroisse en 1963.

© Madeleine Genest Bouillé, 1er mai 2015

Publicités

4 réflexions sur “La « grotte » et le Mois de Marie

    • J’aime démontrer que la pratique religieuse dans notre temps n’était pas seulement une affaire d’obligation et de commandements. Les rites faisaient partie de notre vie, mais ne nous empêchaient pas d’avoir du plaisir, et ça nous a laissé de beaux souvenirs!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s