Aurore – 1ère partie

Je vous présente Aurore.

Parmi les rencontres qui ont jalonné la route de ma vie, il en est une qui a été pour moi déterminante, et ce, depuis ma petite enfance. Elle s’appelait Aurore. Bien que de cinquante ans plus âgée que moi, curieusement je n’ai jamais senti cette différence. À mes yeux, elle n’a jamais été vieille. Bien que de petite taille, elle se tenait toujours très droite, paraissant ainsi plus grande qu’elle ne l’était en réalité. Ce qu’on remarquait dans sa figure plutôt carrée, c’était son sourire et la vivacité de ses yeux bruns. Je garde de cette femme un souvenir impérissable, même si elle est décédée depuis quarante ans.

Aurore avait étudié au couvent comme la plupart des jeunes filles de son époque et elle avait obtenu le diplôme lui permettant d’enseigner. C’est ainsi qu’elle gagna sa vie durant quelques années avant son mariage. Plus tard, pour aider son mari à  joindre les deux bouts, elle eut l’idée de tenir chez elle une « classe privée » comme on disait alors. Elle enseignait les matières de base à des jeunes enfants qui, ainsi, avaient la chance de faire leur « petite communion » très jeune, parfois à cinq ans à peine. Pour beaucoup de parents, c’était un sujet de fierté! Par contre, elle avait aussi des élèves qui, à quinze ou même à seize ans, n’avaient pas encore « marché au catéchisme » pour leur communion solennelle. Cette étape marquait souvent la fin des études pour celles et ceux qui n’aimaient pas l’école ou qui avaient des difficultés d’apprentissage. Aurore acceptait de relever le défi d’enseigner à ces grands adolescents l’essentiel en lecture, écriture et calcul, sans oublier les quelques centaines de réponses aux questions du Petit Catéchisme de Québec. Alors, après avoir été admis à la fameuse « communion solennelle », ils pouvaient enfin terminer leur scolarité et passer à l’âge adulte.

Aurore avait un esprit vif et un bon sens de l’humour. Ainsi, contrairement aux coutumes du temps, elle disait d’un air moqueur que « les hommes étant aussi intelligents que les femmes, ils devaient sûrement être capables de faire le ménage ou la vaisselle ». Son mari, menuisier de son état, avait toujours du travail, mais ce n’était pas toujours payant! Elle avait donc appris tôt à ménager. Ce qui ne l’empêchait pas d’être inventive, en couture aussi bien qu’en cuisine. Cuisinière hors pair, elle mettait de la variété dans son ordinaire, alléguant qu’un plat avec une belle apparence, ça donne de l’appétit.

Aurore aimait rire et faire rire. N’ayant pas eu d’enfant, Aurore et Lauréat, son mari, avaient adopté une fille, Marie-Paule. Quand celle-ci recevait ses amies à la maison, Aurore inventait des jeux, racontait des histoires, jouait quelques tours à l’occasion. Quand Marie-Paule et ses amies devenues grandes se réunissaient, Aurore se déguisait en tireuse de cartes pour la plus grande joie des jeunes filles désireuses d’entendre parler de leur « futur ».

Plus que tout, Aurore était une fervente chrétienne. Elle aimait « le bon Dieu »; à une époque où les gens avaient souvent une conscience étroite et beaucoup de scrupules, Aurore croyait en l’infinie miséricorde de Dieu. J’ai toujours en mémoire cette phrase qu’elle répétait souvent : «  Le bon Dieu ne nous demande pas plus qu’on peut donner ». Elle ajoutait: «  Je suis certaine que le bon Dieu veut qu’on soit heureux… il ne nous a pas envoyés sur la terre pour qu’on soit malheureux. » Elle possédait une espérance solide et la certitude de la vie dans l’au-delà. Elle disait en plaisantant : «  Bien sûr que je vais aller au ciel : peut-être pas dans les premières rangées en avant mais je devrais avoir une place pas pire! » C’est en grande partie d’elle que je tiens mes croyances et cette espérance qui me soutient toujours quoi qu’il arrive.

La suite dans « Aurore et moi »…

© Madeleine Genest Bouillé

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s